Accueil Les Aiglons Aiglons vus par Actualités Histoire Mais aussi Discographie Photos - Videos Revue de presse Contact Liens favoris

Voyage en solitaire de Paris à Cabourg…

Pour des raisons que ma mémoire a égarés, je décidais, en ce torride mois de juillet 1963, de rejoindre le début de notre première tournée en train. Mes camarades ne se compliquèrent pas l’existence et choisirent de s’entasser dans la voiture de Marco Vifian pour rejoindre la ville de Cabourg, sur la côte normande, où notre premier concert devait avoir lieu.

A la gare Saint-Lazare, je commençais donc mon périple solitaire par me faire piquer vingt francs par un vagabond bavard et mariole. Dans le train, avant de changer de ligne à Lizieux, un autre «hostile», rigolard mais bourré, tenta de me mettre la main aux fesses, ce qui provoqua chez moi une réaction de champion de karaté.

Heureusement, le train, traversant sans encombre la campagne de Normandie, arriva à Cabourg à l’heure. Comme il n’y avait pas de comité d’accueil ni de porteur, je dus me résoudre à traîner ma lourde valise bleue à travers la rue principale de la petite cité.

Heureusement, après une demi-heure de marche, je rencontrais Léon et Laurent qui me conduisirent à l’hôtel. Il y a un dieu pour les Suisses perdu en Normandie.

A l’hôtel, nous logions dans des… chambres de bonnes. Un lavabo et une toilette à l’étage, c’est tout ce que pouvaient espérer des touristes sans réservation. Le management de Ken Lean montrait déjà ses limites. En revanche, la patronne de l’établissement nous réconforta le même soir en nous grillant d’excellentes et gigantesques entrecôtes de bœuf, avec un centimètre de poivre noir dessus et des frites succulentes. Quand l’estomac est content, tout va bien.

Le lendemain, les Aiglons installèrent leur matériel sur le car-podium de Radio-Luxembourg et prirent contact avec les autres artistes qui passaient avec eux sur la scène (Claudine Coppin, Dany Logan, Hugues Aufray, etc).

Deux mois de périples sur les plages normandes commençaient


Copyright © 2014 - Christian Schlatter